James Barnor

Né au Ghana en 1929, James Barnor a ouvert son célèbre studio Ever Young à Accra, où il a immortalisé une nation au moment de son indépendance. Il a été l’un des premiers photojournalistes à collaborer avec le Daily Graphic, un journal publié au Ghana par le Daily Mirror Group de Londres. En 1959, deux ans après l’indépendance du Ghana, Barnor s’installe à Londres pour approfondir ses connaissances techniques du médium. Il découvre la photographie en couleur au Medway College of Art et ses photos sont publiées en première page de Drum, un important magazine fondé en Afrique du Sud en 1951 et symbole du mouvement anti-apartheid. Il a capturé avec éloquence l’esprit du Swinging London et les expériences de la diaspora africaine dans la capitale britannique. À la fin des années 1960, il est recruté par Agfa-Gevaert et retourne au Ghana pour créer le premier laboratoire couleur du pays. Il y reste pendant les vingt années suivantes, travaillant dans son nouveau Studio X23 en tant que photographe indépendant et pour des organismes d’État à Accra. Aujourd’hui, Barnor vit au Royaume-Uni et consacre l’essentiel de son temps à son travail, dans un esprit de transmission.

Ces dernières années, l’oeuvre de Barnor a inspiré une nouvelle génération d’artistes et donné lieu à de nombreuses expositions et publications, dont une importante rétrospective, James Barnor : Accra/ London. Cette exposition, organisée par Hans Ulrich-Obrist, Lizzie Carey-Thomas et Awa Konaté, vient d’être présentée à la Serpentine North Gallery (mai-octobre 2021). Elle voyagera ensuite au Museo d’Arte della Svizzera Italiana, Lugano, Suisse, en 2022 et au Detroit Institute of Art, MI, États-Unis, en 2023.

Solo exhibitions

2021 James Barnor, Bristol Museum & Art Gallery, Bristol, Royaume-Uni

2021 James Barnor : Accra/London – A retrospective, Serpentine Gallery, Londres, Royaume-Uni

2019- 2020 James Barnor: A Retrospective, Nubuke Foundation, Accra, Ghana

2019 La vie selon James Barnor, Gerard Sekoto Gallery, Johannesburg

2019 Colors, Galerie Clémentine de la Féronnière, Paris

2018 La vie selon James Barnor, Gallery 1957 Kempinski Hotel, Accra, Ghana

2018 La vie selon James Barnor, Mupho Musée de la Photographie de Saint-Louis, Saint Louis, Sénégal

2017-2018 It’s great to be young, photographies de James Barnor et Marc Riboud, Galerie Clémentine de la Féronnière, Paris 

2017-2018 Ever Young, Musée du quai Branly, vitrine jardin, Paris

2017-2018 La vie selon James Barnor, 11e biennale des Rencontres de Bamako, Bamako, Mali

2015 Ever Young, exposition itinérante (présentée à la Galerie Clémentine de la Féronnière)

2007 Mr Barnor’s Independence Diaries, Black Cultural Archives, Londres 

Group exhibitions

2021 Todd Webb in Africa, Outside the frame, Minneapolis Institute of Art, Harrison Photography Gallery, Minneapolis, Etats-Unis

2019-2020 20 ANS, Les acquisitions du musée du quai Branly – Jacques Chirac, Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris

2019 Paris-Londres, Music Migrations (1962- 1989), Musée de la Porte Dorée, Paris

2012 Another London, Tate Modern, Londres 

Collections

2021 Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis

2021 Centre Pompidou, Paris, France

2021 Victoria and Albert Museum, Londres, Royaume-Uni

2021 Smart Museum of Art at the University of Chicago

2020 Detroit Institute of Arts

2017 National Portrait Gallery, Londres

2016 Musée du quoi Branly, Paris

2015 Tate Modern, Londres

2015 V&A, Victoria and Albert Musem, Londres

Publications

James Barnor, The Roadmaker, Maison CF & RRB Photobooks, 2021

James Barnor : Accra/London – A retrospective,Koenig Books, 2021

Todd Webb in Africa, Outside the Frame, Thames & Hudson, 2021

Ever Young, James Barnor, coéd ABP/Clémentine de la Féronnière, 2015

Another London, International Photographers Capture City Life 1930-1980, Edited by Helen Delaney and Simon Baker, 2010

Exposition(s)